Agression à La Rochette : Trois mineurs de 14 et 15 ans agressent une femme de 96 ans pour son sac à main

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Trois individus âgés de 14 et 15 ans ont été appréhendés après avoir commis une agression à l’encontre d’une femme de 96 ans à La Rochette (Seine-et-Marne), dans le but de lui dérober son sac à main. Malheureusement, une deuxième victime est également à déplorer. Les trois suspects ont été rapidement arrêtés.

Une femme de 96 ans agressée pour son sac à main à La Rochette

Une femme âgée de 96 ans a été victime d’une agression par trois adolescents mercredi à La Rochette, en Seine-et-Marne, rapporte Le Parisien. Une autre femme, âgée de 63 ans, a également subi le même sort. Les policiers ont rapidement interpellé les auteurs présumés, âgés de 14 et 15 ans.

Cette agression s’est déroulée en fin d’après-midi. L’un des agresseurs a approché la nonagénaire par derrière et l’a agrippée au cou pour la faire tomber. Les deux autres complices sont ensuite arrivés pour arracher le sac à main de la victime. Après avoir pris la fuite avec leur butin, ils ont ensuite agressé une femme de 63 ans de la même manière.

Interpellation rapide des agresseurs

Les policiers du commissariat de Melun Val-de-Seine ont réagi rapidement et se sont rendus sur les lieux. Guidés par un opérateur du centre de supervision qui visionnait les images de vidéosurveillance, les forces de l’ordre ont rapidement retrouvé la trace des trois adolescents. Ces derniers ont été interpellés place de l’Ermitage, près de la gare de Melun. Deux d’entre eux sont âgés de 14 ans et le troisième a 15 ans. Tous trois résident à Fontenay-Trésigny, une commune située à une trentaine de kilomètres.

Lire aussi :   Cambriolage à Marseille : Découverte d'une intrusion dans le domicile d'une femme

Face aux policiers, les trois mineurs ont d’abord nié les faits avant de finalement avouer qu’ils avaient décidé de s’attaquer aux femmes seules dans la rue. Selon le quotidien francilien, ils auraient également envisagé de s’en prendre à une troisième victime avant l’intervention des forces de l’ordre. Le trio sera présenté à un juge des enfants au tribunal de Meaux ce vendredi.