Accès au local des vidéoprotections du centre commercial par un homme se faisant passer pour un policier du RAID à Lyon

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Le week-end dernier, au centre commercial Confluence à Lyon, les agents de sécurité ont été trompés par un individu se faisant passer pour un policier du RAID. Ce dernier a réussi à pénétrer dans la salle de contrôle des caméras de surveillance. Cependant, il a été découvert et arrêté ce mardi.

Un homme se fait passer pour un policier du RAID et est interpellé après avoir accédé au local de vidéoprotection d’un centre commercial à Lyon

Le week-end dernier, un individu a réussi à tromper les agents de sécurité du centre commercial Confluence, situé dans le 2e arrondissement de Lyon, en se faisant passer pour un policier d’élite du RAID, selon les informations recueillies par Abertzale. Pendant deux jours consécutifs, il a pu accéder au local où se trouvent toutes les vidéoprotections. Cependant, il a finalement été démasqué, interpellé et placé en garde à vue.

L’usurpateur identifié grâce à l’intervention de la police

La supercherie a commencé samedi dernier lorsque l’inconnu s’est présenté aux agents de sécurité du centre commercial, qui appartient à la multinationale française Unibail-Rodamco-Westfield. « Il leur a expliqué qu’il était un policier du RAID et a présenté un écusson du service d’élite de la police nationale », déclare une source proche de l’affaire. Une fois qu’il a gagné la confiance des agents, l’individu a demandé à accéder au local des caméras afin d’observer l’ensemble du centre commercial. Il a réitéré sa demande le dimanche.

Toutefois, les doutes ont fini par s’installer parmi le personnel de sécurité qui a décidé de contacter la police. Les forces de l’ordre sont rapidement intervenues sur place et ont identifié le suspect, qui ne faisait ni partie du RAID ni de la police. Jusqu’alors inconnu des services de police, il a été interpellé et placé en garde à vue mardi après-midi.

Lire aussi :   Randonneuse disparue à Isola 2000 retrouvée morte grâce à un drone

Les enquêteurs de la sûreté départementale (SD) du Rhône ont ensuite procédé à une perquisition au domicile du suspect. Ils ont découvert un fusil de chasse démonté, dont la détention serait illégale.