Disparition mystérieuse de l’adolescente : témoignage crucial de l’ancien maire

Dans le cadre de l’enquête sur la disparition de Lina, plusieurs témoins ont observé la jeune fille de 15 ans le samedi 23 septembre alors qu’elle se dirigeait vers la gare de Saint-Blaise-la-Roche. L’un de ces témoins, l’ancien maire de Plaine, Jean-Marc Chiron, a fourni des informations cruciales sur ses derniers moments avant sa disparition. Il a expliqué avoir croisé Lina le long de la départementale D350, marchant sur le bord de la route. Il a ensuite noté qu’elle avait disparu lorsqu’il est repassé quelques minutes plus tard, se demandant si elle avait été prise en stop ou non.

Selon Jean-Marc Chiron, il a aperçu Lina pendant qu’elle enregistrait une vidéo pour Tao. Il était sur un chantier à Saint-Blaise avant de retourner chez lui chercher un outil. Lorsqu’il l’a vue, elle marchait sur la chaussée avec son téléphone à la main, comme si elle se filmait en train de faire un selfie. Cependant, quelques minutes plus tard, lorsqu’il est repassé au même endroit, elle avait disparu, ce qui l’a surpris en raison de la vitesse à laquelle elle semblait marcher.

Il est crucial de noter que Lina a été vue pour la dernière fois par des témoins, y compris l’ancien maire, entre 11 h 15 et 11 h 22, utilisant son téléphone. Cependant, son téléphone a cessé d’émettre à 11 h 22. Les enquêteurs ont également noté que la vidéoprotection n’a pas confirmé qu’elle suivait son itinéraire prévu, et elle n’a jamais atteint l’étang de Breux, situé un peu plus loin sur l’axe routier, ce qui corrobore les témoignages des pêcheurs présents ce jour-là. Cette information revêt une importance capitale pour l’enquête en cours sur la disparition de Lina.

Lire aussi :   Booba mis en examen pour cyberharcèlement envers Magali Berdah : un rappeur dans la tourmente