Auteur présumé écroué après meurtre brutal : femme poignardée 28 fois dans le Lot-et-Garonne

Un individu âgé de 49 ans a été inculpé et incarcéré pour avoir commis un meurtre à l’aide d’un couteau sur Séverine B., une femme de 46 ans découverte morte dans sa voiture à Sainte-Maure-de-Peyriac (Lot-et-Garonne), dimanche. Le prévenu, Claude O., risque une peine de 30 ans de prison ferme.

Un meurtre brutal secoue la commune de Sainte-Maure-de-Peyriac

La petite commune de Sainte-Maure-de-Peyriac, située à la frontière entre le Lot-et-Garonne et le Gers, est en deuil suite au meurtre brutal d’une de ses habitantes. Un homme de 49 ans a été mis en examen pour meurtre et placé en détention provisoire, a annoncé le parquet d’Agen.

Le corps sans vie de Séverine B. découvert dans sa voiture

Le dimanche 1er octobre, vers 16h15, le corps sans vie de Séverine B., âgée de 46 ans, a été retrouvé dans sa voiture, stationnée en face de son domicile. Elle avait été victime de nombreux coups de couteau au niveau du haut du corps. Le médecin légiste a recensé 28 plaies par objet coupant ou tranchant, toutes situées sur le haut du corps, selon les constatations du parquet d’Agen.

Le suspect, Claude O., a été interpellé ce mardi soir. Il est une connaissance de la victime et réside dans la région de Nérac. Âgé de 49 ans, il est connu des services judiciaires pour des faits antérieurs tels que la conduite sous état alcoolique en 2012 et une affaire de recel de bien provenant d’un vol. Claude O. a été déféré devant le parquet d’Agen et risque une peine de 30 années de réclusion criminelle.

Malgré les aveux du suspect, de nombreuses questions demeurent. Le magistrat a déclaré que la motivation et les circonstances exactes de l’acte commis par le suspect ne sont pas entièrement claires. De plus, des éléments suggèrent aux enquêteurs que la victime n’a pas été tuée dans le véhicule ni à son domicile.

Lire aussi :   Disparition mystérieuse de l'adolescente : témoignage crucial de l'ancien maire

D’après une amie de la victime qui s’est exprimée sur Facebook, Claude O. était un ami de la mère de famille. Elle affirme que le meurtre a été commis parce que la victime ne voulait pas de lui et qu’il a préféré la supprimer plutôt que de la voir heureuse.

Séverine B., mère de deux filles âgées de 7 et 21 ans, travaillait en tant qu’agent de service hospitalier (ASH) à l’EHPAD « Les Deux Vallées » de Sos, et offrait également des services de portage à domicile. En raison de problèmes de santé, elle était en arrêt de travail depuis deux ans, selon Sud Ouest.

En résumé, une petite commune est en deuil après le meurtre brutal d’une habitante. Un homme de 49 ans a été mis en examen et placé en détention provisoire pour ce crime. Le corps de la victime a été retrouvé dans sa voiture, avec de nombreuses blessures par arme blanche. Bien que le suspect ait avoué les faits, les motivations exactes restent floues. Selon une amie de la victime, le meurtre aurait été commis en raison du rejet du suspect par la victime. Ce tragique événement a choqué la communauté locale et laisse de nombreuses questions en suspens.